Crédit immobilier

Le crédit immobilier est octroyé par les banques et les organismes de crédits pour financer le secteur du logement. Il peut s’agir d’un investissement locatif ou non. Avant d’effectuer ce type de crédit, il est important de très bien réfléchir au type de bien (maison, appartement, neuf ou occasion) que vous désirez acquérir ainsi que sa localisation. Le crédit immobilier est l’un des types de crédit les plus sollicités auprès des banques et des organismes spécialisés dans le domaine. Aujourd’hui, plusieurs dispositifs légaux permettant d’obtenir des réductions d’impôts par le biais de cet investissement, le rendant encore plus attractif aux yeux des investisseurs. Le dernier dispositif en vigueur est le dispositif Scellier.

Comment bâtir un bon dossier 

Avec la situation de morosité économique actuelle, il faut savoir que les dossiers de crédit présentés sont désormais passés au crible, au peigne fin. Cela n’empêche cependant pas que les organismes de prêts demeurent attentifs aux bonnes opportunités d’investir et retiennent les meilleurs dossiers. Dans la mesure du possible, il est recommandé de  faire le maximum d’apport personnel possible. Cela vous permettra d’emprunter moins, de rassurer davantage l’institution de crédit sur votre engagement et vos capacités et également d’obtenir un taux plus intéressant.

Un autre point non moins important, il faut savoir que le dossier de demande de prêt doit comporter vos relevés bancaires des trois derniers mois au minimum. A cet effet, quelques mois avant le dépôt de votre dossier pour la demande de prêt immobilier, pensez à remettre de l’ordre dans votre compte bancaire et évitez tout découvert.

Enfin, il faut savoir que toutes les institutions de crédit ne proposent pas les mêmes conditions et les prix de la même offre peuvent varier largement d’une institution à une autre. C’est pour cette raison qu’il est recommandé de faire appel dans la mesure du possible aux services d’un courtier , et de penser à comparer les offres sur internet.

La durée et le taux de remboursement du crédit immobilier

Ici, la règle d’or est que le montant des échéances ne dépasse pas le tiers des revenus, c’est-à-dire 33%. Cependant, il est possible d’allonger la durée des remboursements de l’emprunt souscrit, ce qui aura pour effet d’augmenter le capital souscrit, à mensualité constante. En ce qui concerne les taux, de plus en plus de particuliers optent pour les taux révisables. En effet, après calcul, ils reviennent environ 0,40 à 0,50% moins chers que les prêts à taux fixe. Ils varient entre 3,60% et 4,60%.

Les services associés

Les services annexes au crédit sont généralement l’assurance invalidité décès et les frais de dossiers, qui sont facturés en plus. Le premier n’est pas obligatoire, mais pratiquement imposé par les institutions de crédit immobilier. Il tourne autour de 0,40% du montant du prêt. Mais vous avez la possibilité de la souscrire ailleurs et dans ce cas, elle peut vous revenir moins chère. En effet dans ce cas, sa valeur peut varier autour de 0,20% du montant de l’emprunt. Quant aux frais de dossier, un montant souvent forfaitaire est demandé. Ce montant n’excède généralement pas les 500 euros et reste négociable. Il faut donc bien s’informer car, en fonction de l’institution de crédit choisie, les services associés diffèrent.

Les commentaires sont fermés.